28/05/2012

* Ballon, une boîte inédite...

Nouvelle énigme dans le dossier des plumes Ballon suite à la découverte d’une boîte qui semble inédite et pour laquelle aucune mention ne figure dans la littérature spécialisée (Valerio Pacciolla, Jean-Marie Kest, Lionel Van Cleem, etc.)

(cliquez sur les images pour agrandir) ellte 001 (3) réduit.jpg

La boîte n’est plus de première fraîcheur mais ses inscriptions sont toutefois bien lisibles :

  Fabrique de Plumes Métalliques

ELLTé & C°

 BIRMINGHAM

 PLUMES « BALLON »

 N° 48 F

Best steel pen (non visible sur la photo)

Son contenu semble d’origine, même si les mentions ELLTé & C° et BIRMINGHAM ne sont pas gravées.

ellte 002 001 (2).jpgDans le supplément n° 12 au « Mystère de la Plume Ballon » de novembre 2010, nous présentions une plume au graphisme similaire, mais gravée 47 EF, avec une estampe que nous avions estimé, comme le collègue nous ayant transmis l'information - mais vraisemblablement à tort - être du type 1 de Baignol & Farjon.

Estampe dont l’origine pourrait être remise en question (John Mitchell's type 1, Perry & C° type 2 ?) dans la mesure où la 48 F aurait été manufacturée à Birmingham. Pour quelles raisons en effet Baignol & Farjon aurait-elle fait graver ses plumes Outre-Manche ?

Plume B & F Ballon N° 47 EF bronze Est J Mitchell's Type 1 entier (1).jpg

On peut également s’interroger sur le nom de la firme : ELLTé serait-elle la transcription phonétique des lettres L et T comme c’est le cas pour certaines marques (CEBEECO pour C. Brandauer & , CE DE R’s pour Corneille de Ruysscher, Esveha pour Simon Veerhaven, etc.) ?

Mais dans ce cas, à quel patronyme ces deux lettres seraient-elles rattachées ? Belgitude oblige, force nous est de penser à la plume Ballon de Tomme Lepoint, gravée L Tomme-Lepoint, publiée en page 174 de notre ouvrage et reproduite ci-après.

L T pour l Tomme Lepoint.jpg

On notera aussi la tendance de Tomme-Lepoint à utiliser le texte de sa première ligne ''en arc'', comme dans l'exemple ci-dessous, pour le Lion Belge estampé.Tomme Lepoint N° 50 Lion estampé bronze 39,81 mm retouché bis.jpg

Autres éléments susceptibles de conforter notre hypothèse, avec les deux boîtes de plumes suivantes, où les lettres L et T sont mises en évidence (à l'origine, seule la mention L. Tomme figurait sur les boîtes) :

LT BT 1.jpg

 

LT BT 2.jpg

Allons-nous trop loin dans nos conclusions ?

Plume 48 F offerte à celle ou celui qui nous en apprendra un peu plus…

Daniel & Robert

 

10:38 Écrit par ra51 - | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

23/05/2012

* G. Schelhorn 664 B ...

Bonjour à toutes et à tous,

Qui pourrait me renseigner sur la plume illustrée ci-dessous, gravée 

G.SCHELHORN LONDON N°664 B

REGISTERED 30 TH OCTOBER 1856

Il s'agit probablement de la même plume noire que l’on peut voir sur le lien : http://www.wwpenclub.com/nibs.html (sur la photo de droite, mais sans l’épi embossé.)

Merci de votre aide,

Rodolfo

(cliquez sur l'image pour agrandir)

G.SCHELHORN.jpg

12:37 Écrit par ra51 - dans Plumes remarquables | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

* Pennsylvania Railroad System N°4 ...

Ci-dessous, 4 frappes différentes de la Falcon Pennsylvania Railroad System N°4.

 Cliquez sur l'image pour agrandir.

Pesylvania Railway  n°4.jpg

A préciser lors d'éventuels échanges !

Jean-Michel

10:25 Écrit par ra51 - dans Plumes Chemins de Fer | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

18/05/2012

Cochons de Calamophiles ...

La foire aux bestiaux.

Des noms retentissants, des personnages célèbres, rois, reines, empereurs, poètes et pédagogues, les producteurs de plumes n'ont vraiment rien négligé ni oublié personne à célébrer sur leurs créations.

Mais les animaux ? Certainement ! Aigles, cygnes, canards, etc., jusqu’au Scarabée de Baignol & Farjon. Mais quid de la foire aux bestiaux domestiques ?

(Cliquez sur les images pour agrandir)

CochonTurnor.jpg

Cochon Blanzy.jpg

À ma connaissance seuls M. Turnor et Blanzy Poure & Cie ont voulu élever les cochons au «  Paradis de la plume ».  

Cochons duo.jpg

Voici mes deux champions : dans le coin gauche celui «d’Albion » et dans le coin droit celui du « Coq Hardi ». cochon ruban.jpg

Qu’en dites-vous ?

Lequel de deux remportera le ruban bleu ?


Rodolfo.

 

10:14 Écrit par ra51 - dans Humour, Plumes remarquables | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

16/05/2012

* Felix Potin ... clin d'oeil ...

Felix Potin lui-même aurait du y penser ! Comment transformer un pot de confitures en ... pot à crayons.

Felix Potin confiture.jpg

 

N.B. :  les plumes d' oiseaux figurant au premier plan, sont des plumes de cygne décorées à l' encre par mon ami Bernard Sturm (adhérant du club CCOE), véritable artiste - et en plus très modeste...


Pierre

18:51 Écrit par ra51 - dans Plumes et Commerce | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

14/05/2012

* L'air dans les plumes ...

A la belle époque, tous étaient fascinés par l’aviation - considérée comme le sport '' à la mode '' - et ses héros.  On avait même inventé une danse '' à l’avion '' et pas mal de dames portaient de charmants chapeaux avec une maquette d’avion à la place des plumes traditionnelles.

Chapeau avion.jpg

Les fabriques de plumes furent également fascinées par ce nouveau sujet.  Plusieurs plumes portent gravés des mots ou de phrases rappelant les avions, ou les premiers héros de l’air.  A titre d'exemple, citons :

PLUME BLERIOT L.C. PARIS

ZEPPELIN FEDER.jpg

 D.R.G.M. F GRAF ZEPPELIN - FEDER CH.HILLER STRASSBURG I/E

THE AVIATOR PEN JOHN HEATH'S BIRMINGHAM 1909

C.XV HINKS WELLS & C° 1450 F BIRMINGHAM

Plume aeroplane C.F..JPG

PLUME AEROPLANE CIE FSE DEPOSE (avec l’avion des frères Wright  gravé)

 Avion Spad.JPG

"SPAD" AVION EF N°250 (avec un avion SPAD ? gravé)

"SPAD" LA GLOIRE 1918

J "SPAD" PLUME "J" N°010

"SPAD" 1918

AEROPLANO BIRMINGHAM (producteur inconnu)

PLUME ELICE (Baignol & Farjon)

S.P.A.D. (1).jpg

Clin d'oeil ou coincidence pour l'acronyme SPAD qui désigne à la fois la Société de Production des Aéroplanes Deperdussin et la Société Parisienne d'Articles de Dessin, plumes produites par la « Roll’s Pen Company » qui, malgré son nom anglais était bien française, - ayant son siège social à Boulogne-sur-Mer, au numéro 38 du boulevard Saint-Beuve - , société éphémère dont les activités ne durèrent que deux ans.

Au-delà des "plumes ballon" bien connues avec leur montgolfière en relief, la marque Blanzy Poure & Cie, fit apparaître sur le marché un modèle très intéressant de plume avec une montgolfière embossée. Cette plume fut produite en 1878, à l'occasion d'une exposition à Paris au cours de laquelle on pouvait admirer la ville lors d'une ascension en ballon.  

Son relief est très soigné : le ballon avec son filet et sa nacelle avec deux drapeaux. L’ajour représente la flamme du brûleur chargé d'alimenter la montgolfière en air chaud.

 Ci-dessous ma série complète en trois couleurs et trois pointes des plumes « au ballon » de chez Blanzy.

Plumes au ballon BP & Cie.jpg

Baignol et Farjon, de leur côté, produisirent le modèle « plume dirigeable » en évoquant eux aussi le plus léger que l’air.  En examinant la plume, on remarque un ajour en forme d’ancre, une hélice et le filet. Trois éléments qui caractérisent exactement le dirigeable à vapeur d’Henry Giffard du 1852.

Baignol & farjon Dirigeable 760.jpg

 Dirigeable_de_Giffard (1).jpg

La décoration des boîtes de plumes subit également l'influence de cet engouement, comme en témoignent les exemples ci dessous :

Scan (3).jpg

Scan (2).jpg

Scan.jpg

 boite avion.jpg

Rodolfo

12:41 Écrit par ra51 - dans Plumes et Aviation | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

08/05/2012

* LNER, un peu d'Histoire ...

La grève générale de 1926 au Royaume-Uni a duré dix jours, du 3 mai 1926 au 13 mai 1926.  Elle fut organisée par le Conseil général de le Trade Union Congress (TUC) dans une vaine tentative pour forcer le gouvernement britannique à agir pour empêcher la réduction des salaires et l'aggravation des conditions pour les mineurs de charbon.

La London and North Eastern Railway (LNER) fut la deuxième plus importante des "Big Four", compagnie créée par le Railways Act 1921 en Grande-Bretagne. Elle a existé à partir du 1er Janvier 1923 jusqu'à la nationalisation, le 1er Janvier 1948, quand elle fut divisée en région de l'Est de la nouvelle British Railways, Région Nord-Est et partiellement région Ecossaise. Sir Ralph Wedgwood était le -Chief Officer- de la LNER pour les 16 premières années.

Formation

La LNER s'est formée à partir d'un certain nombre de compagnies ferroviaires dont les principales sont les suivantes:

  • Great Eastern Railway
  • Great Central Railway
  • Great Northern Railway
  • Great North of Scotland Railway
  • Hull and Barnsley Railway
  • North British Railway
  • North Eastern Railway

Le kilométrage total était de 6,590 miles (10,610 km). La North Eastern Railway détenait le plus grand kilométrage de route, 1,757 miles (2,828 km) par rapport à la Hull and Barnsley Railway, avec seulement 106.5 miles (171,4 km).

La LNER était également propriétaire de :

  • 7700 locomotives, 20.000 wagons voyageurs, 29.700 wagons de marchandises, 140 matériels roulants électriques, 6 locomotives électriques et 10 voitures ferroviaires
  • 6 bateaux turbines à vapeur et 36 autres, et un certain nombre de bateaux de rivière et les bateaux, etc.

En partenariat avec la London, Midland and Scottish Railway (LMS), la LNER fut co-propriétaire de la Midland and Great Northern Joint Railway, la plus grande compagnie commune du Royaume-Uni, dont une grande partie en concurrence avec des lignes propres de la LNER.  La M & GNJR était totalement intégrée dans le système LNER en 1936. En 1933, sur la formation de la London Passenger Transport Board, la LNER acquiert les activités restantes de la Metropolitan Railway Company. La LNER a été le partenaire majoritaire dans la Cheshire Lines Committee et la Forth Bridge Railway Company.

La zone géographique

La LNER, comme son nom l'indique, couvre le pays entre le nord et l'est de Londres. Elle comprenait la East Coast Main Line entre London et Edinburgh via York et Newcastle Upon Tyne et les itinéraires d'Edinburgh à Aberdeen et Inverness. La plupart des contrées de l'Est des Pennines sont de la compétence de la LNER, y compris la grande étendue plane, d'East Anglia. Les principaux ateliers LNER étaient à Doncaster, d'autres à Darlington et Inverurie. (Les Pennines sont une faible chaîne de montagnes dans le nord de l'Angleterre et le sud de l'Ecosse. Elles  séparent le nord-ouest de l'Angleterre du Yorkshire et le Nord-Est.)

Les activités auxiliaires

La LNER a incorporé:

  • Huit canaux, Ashton, Chesterfield, Macclesfield, Nottingham & Grantham; Peak Forest
  • Vingt quais et ports, y compris les ports de la côte Nord-Est (Grimsby, Hartlepool, Hull, Immingham, Middlesbrough), certains ports de l'Est Ecosse, Harwich, Lowestoft et London
  • Deux tramways électriques
  • Vingt trois  hôtels
  • Une participation de 49% dans la société de transport Mutter, Howey & Co. Ltd

Elle a pris des parts dans un grand nombre de compagnies de bus locaux, y compris pour un temps une participation majoritaire dans United Services Automobile Ltd. À Halifax et à Sheffield, elle a participé aux Joint Omnibus Committees avec la LMS Co. En 1935, avec la LMS, Wilson Line et d'autres, elle formait la compagnie maritime Associated Humber Lines Ltd. En 1938, il a été noté que la LNER, avec 800 tracteurs mécaniques, a été le plus grand propriétaire mondial de ce type de véhicule.

Couleurs

LNER_teak_coaches.jpg

 

  Détail des wagons LNER en teck lambrissé, conservés à la Severn Valley Railway.

La LNER a utilisé un certain nombre de couleurs sur ses trains. Les plus courantes étaient bordées de vert pomme sur ses locomotives passagers (beaucoup plus léger et plus brillant que le vert utilisé par la Great Western Railway) et sans doublure noire sur les locomotives de fret, avec des lettres d'or. Les voitures de passagers ont été généralement en teck vernis. Quelques wagons ont été peints pour imiter le teck. Certains trains spéciaux et A4 Pacific ont été peints différemment, y compris d'argent et jarretière bleue.

Publicité

La LNER a couvert une vaste zone de la Grande-Bretagne, avec des trains en provenance de London pour le nord-est de l'Angleterre et l'Ecosse. Le regroupement des entreprises de chemin de fer en 1923 signifie que les anciens rivaux de la LNER, répartis à travers l'Angleterre et l'Ecosse, ont dû travailler ensemble. La tâche de créer une image publique instantanément reconnaissable pour la LNER est allée à William M. Teasdale, directeur de la publicité. Teasdale a été influencé par la philosophie et la politique de Frank Pick, qui contrôle le style et le contenu de la publicité par affichage du métro de London.

Teasdale ne limite pas ses artistes au sein de directives strictes mais leur a permis une certaine liberté. Lorsque Teasdale a été promu directeur général adjoint de la LNER, cette philosophie a été réalisée par Cecil Dandridge qui lui succéda et qui fut le directeur de la publicité de la LNER jusqu'à sa nationalisation en 1948. Dandridge était largement responsable de l'adoption de la police de caractères Gill Sans sérif, qui fut ensuite adoptée par les chemins de fer britanniques. La LNER était une société très industrielle: transportant de plus d'un tiers le charbon britannique, elle a tiré deux tiers de ses revenus du fret. Malgré cela, l'image principale que la LNER a présentée d'elle-même a été : trains ‘glamour’ et rapides et des destinations sophistiquées. La campagne de publicité LNER était très sophistiquée et avancée par rapport à celles de ses rivales. Teasdale et Dandridge promus grands  graphistes et créateurs d'affiches tel que Tom Pur vis (peintre d’affiches) pour promouvoir ses services et encourager le public à visiter des destinations de vacances de la côte Est au cours de l'été.

Chief mechanical engineers 

Le visage public d'un système ferroviaire est en grande partie les locomotives et le matériel roulant en service, et donc la personnalité des ingénieurs mécaniciens en chef de la LNER a influencé l’élaboration desdits matériels. Il y a eu trois chefs M E

 Sir Nigel Gresley

Sir Nigel Gresley fut le premier a avoir occupé le poste de CME pour la presque totalité de  l'existence de la LNER, et a eu le plus d'effets sur l'entreprise. Il est venu à la  LNER via la Great Northern Railway, où il était le FMC. Il a été remarqué pour son «Big Engine» politique, et  est surtout connu pour ses locomotives des trains Express, de nombreuses fois détentrices de records du monde de vitesse avec le type LNER classe A4 4-6-2  la locomotive Pacific Mallard détient le record à ce jour.. Gresley meurt en fonction en 1941.

Edward Thompson

Le court règne Edward Thompson 1941-1946  a été sujet à controverse. A noter, était un détracteur de Gresley même avant sa nomination au poste de la FMC, il y a ceux qui interprètent plusieurs de ses actions comme étant motivées par la haine pour son prédécesseur. Il faut dire que les conceptions Gresley avaient leurs défauts, ainsi que leur brillance. Il s'est retiré en 1946.

Arthur H. Peppercorn

Dans cette courte période et dans une atmosphère de reconstruction plutôt que de grandes nouvelles tentatives, ses seuls dessins remarquables ont été sa A1 et A2 Pacific, locomotives des trains Express passagers, dont la plupart ont été achevés après la nationalisation. Peppercorn était un élève et admirateur de Gresley et ses locomotives combinent les lignes classiques la fiabilité et la solidité des locomotives Gresley, mais n'a jamais tout à fait été atteinte.

Après la Seconde guerre mondiale.

La société a été nationalisée en 1948 avec le reste des compagnies de chemin de fer de Grande-Bretagne.  La London & North Eastern Railway Company a continué à exister en tant qu'entité juridique pendant presque deux ans, avant d'être officiellement dissoute le 23 Décembre 1949. A la privatisation des BR en 1996, la franchise pour l’exploitation de la ligne longue distance East Coast Main a été initialement remportée par Sea Containers Ltd, qui a nommé la nouvelle société exploitante Great North Eastern Railway (GNER), un nom et des initiales délibérément choisies pour rappeler la  LNER.

Galerie

LNER -4771_departing_Derby.jpg

4771 Green Arrow Apple couleur verte

LNER_V2_60800_'Green_Arrow'_at_Crewe_Works.jpg

4771 Green Arrow à Toddington sur la Gloucestershire Warwickshire Ry

 LNER_Class_A4_60019_Bittern.jpg

A4 Pacific Mallard, détenteur du record du monde de vitesse pour la traction à vapeur


Jean-Michel

       
       

08:35 Écrit par ra51 - | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

03/05/2012

* Rappel de rendez-vous : Redu, Bourse d'Objets d'Ecriture ...

Avec le retour des beaux jours, -croisons les doigts-, rendez-vous incontournable à Redu le 6 mai prochain.

Objets d'criture 2012 petit  (3).jpg

Echanges, achats, ventes sur le thème - Exposition permanente de matériel d'écriture.  Concours de dictée en français et en néerlandais, écrite à la plume d'oie.

Animations pour enfants en collaboration avec l'Espace Arthur Masson de Treignes. 

Renseignements et inscriptions

espace.livres@libin.be

Tél  0474 07 47 44.

LDe Tournai à Floreffe.jpges derniers exemplaires de l'ouvrage sur les fabriques de plumes belges ''De Tournai à Floreffe, l'Epopée de la plume métallique en Belgique'' seront proposés à la vente. 

Réservez votre exemplaire dès à présent dany.mine@skynet.be

15:30 Écrit par ra51 - dans Actualité | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

02/05/2012

* L.N.E.R - London North & Eastern Railway ...(suite)

J'ai lu avec beaucoup d'intérêt l' article de Jean-Michel Herouart sur L.N.E.R.  http://calamophilie.skynetblogs.be/archive/2012/04/17/tit...

Pour compléter sa liste, je propose ci-dessous quelques plumes de ma collection.  On notera que la L.N.E.R N°3 avec le J estampé est en version bleue (non grise) et que la 9747 existe en deux versions.

Valter.

L N E R 1.jpg

L N E R 2.jpg

L N E R 10.jpg

L N E R J 3.jpg

L N E R M  9747.jpg

L N E R M 9747.jpg

L N E R M 9751.jpg

L N E R M 9753.jpg


09:00 Écrit par ra51 - dans Plumes Chemins de Fer | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

* Plumes Chemins de Fer ...

Voici deux boîtes peu courantes de chemins de fer anglais.

Mitchell pour southern railway.jpg

L & S R W.jpg

Jean-Michel

07:15 Écrit par ra51 - dans Plumes Chemins de Fer | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |