25/01/2013

* Umberto : jumeaux, triplés ou grande famille ?

Suite à l'article de Rodolfo sur deux plumes à l'effige d'UMBERTO (CIE et CIE) et sa question quant à l'existence d'une estampe différente du portrait, Serge et Valter se sont manifestés et nous ont communiqué quelques scans qui présentent des variations de l'estampe, mais aussi de la gravure des lettrages.

Commençons par le portrait. Il serait tentant d'affirmer qu'il existe bien deux types d'effigie, en se référant à la représentation ci dessous :

(cliquez sur les images pour agrandir)

Umberto Serge & Valter.jpg

Soit Umberto avant et après son passage chez ''Weightwatchers'' et un brin de chirurgie esthétique pour remodeler le nez et effacer le double menton.  Ce serait faire abstraction des intermédiaires suivants :

Umberto Serge & Valter 2.jpg

où on pourrait mettre en évidence le bombé du front pour les deux premières, la pomme d'Adam saillante pour les trois premières, le nez épaté pour la dernière, etc.

Poussons le bouchon plus loin encore en examinant les deux clichés ci-dessous :

Umberto RA.jpg

Pas de doute, nous sommes bien en présence de deux estampes différentes, le premier portrait massif, trapu, le second plus élancé, la courbe du front différente, la forme du nez ...

Et non ! Il s'agit de la même plume, numérisée pour celle de gauche verticalement, horizontalement pour la seconde.

Autre piège de la numérisation : pointe de la plume dirigée vers le haut ou vers le bas ?

 Umberto RA 2.jpg

Le tracé du cou apparaît en creux sur la première, en relief sur la seconde.  Mais c'est bien la même plume, le balayage de la lampe du scanner et ses ombres portées ou non ont fait la différence. Evitons donc les conclusions hâtives.

Pour en revenir à la première illustration, Umberto "enrobé" et Umberto "mince", il s'agit vraisemblablement de deux estampes distinctes, les scans ayant été réalisés de la même manière par Serge et Valter. Pour en être certain, il suffirait que ces deux plumes soient numérisées côte à côte. Nos deux collègues vont certainement franchir le pas...

Passons au lettrage.  Toutes les plumes sont gravées en lettre bâton. Le numéro figurant sur le talon est généralement incliné de droite à gauche (vers le haut), sauf dans l'exemple ci-après où il a subi une rotation de gauche à droite (vers le bas) :

Umberto VAlter numéro atypique.jpg

Le montage qui suit présente quelques gravures différentes. On notera :

 

Umberto lettrage.jpgLes 1ère et 3ème lignes justifiées à gauche dans l'exemple 1 ;

les 1ère et 2ème lignes justifiées à gauche et à droite dans l'exemple 5 ;

l'absence de N° précédant 843 dans l'exemple 2 ;

les différences du (°) de N°  et la forme du &.

Toutes ces remarques prouvent bien que de nombreuses éditions de cette plume estampée ont été réalisées sous le règne d'Umberto Ier (de janvier 1878 à juillet 1900) et sans doute également à titre posthume.

07:17 Écrit par ra51 - dans Plumes italiennes | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.