21/02/2013

* Ludwig Sütterlin et son écriture...

Bravo David. La réponse à la devinette est bien " Dr. Stephan ". Mais commençons par le début...

C'est le 23 Juillet 1865, à Lahr, en Allemagne, dans l'arrondissement d'Ortenau du Pays de Bade, (Bade-Wurtemberg), que naquit un certain Ludwig Sütterlin.

Sutterlin 1.jpg

Dès l'enfance il fit preuve d'une grande habileté pour le dessin et la peinture, et après avoir été élève du botaniste Max Koch et du peintre Emil Döpler, il se dirigea vers le  graphisme publicitaire.  Les années les plus remarquables de sa vie commencèrent quand il déménagea à Berlin et entama sa carrière de graphiste, gagnant la gloire pour une affiche "Hammerplakat" présentée à l'Exposition industrielle de Berlin, en 1896.

Sutterlin 2.jpg

Plus tard, Sütterlin travailla comme enseignant au "Musée royal des Arts Décoratifs" à Berlin, et ensuite aux "écoles publiques unies pour les arts libres et appliqués", où il dispensait des cours dans les disciplines artistiques.  En 1911, il fut chargé par le Ministère Royal Prusse de la Culture de créer des cours pour enfants d'âge préscolaire et scolaire.  À l'époque, le style d'écriture était basé sur la pression en alternance, tâche difficile pour les élèves des écoles primaires lors des exercices d'écriture. L’écriture à la main, la cursive latine à la plume était très décorative, mais en effet techniquement difficile à réaliser par les enfants des premières classes d’école.  Au cours de cette même année donc, le ministère de la culture de Prusse demanda à Sutterlin de créer une nouvelle méthode pour l’enseignement de l’écriture.  Sütterlin développa ainsi une nouvelle graphie dérivée du Fraktur et du Textura qui étaient utilisés en Allemagne au XV° Siècle.  Cette méthodologie était basée sur l'uniformité de la largeur de ligne, et toutes les lettres étaient verticales et géométriquement droites ou circulaires.

Sutterlin 3.jpg

Sutterlin 4.jpg

La  ''Sütterlinschrift''  fut adoptée et utilisée dès 1913 par la Prusse puis par de nombreux ''Länder'' allemands (ldenburg, Thuringe, la Hesse et Bade et Dantzig). L'écriture Sutterlin est donc une écriture cursive manuscrite (en apparence un peu enfantine), héritage de l’ancienne écriture gothique.  Après ses débuts, elle s'est répandue en Allemagne dans les années 1920 et y fut utilisée couramment jusqu'en 1941. Malheureusement Ludwig Sutterlin n'eut pas la possibilité de voir son oeuvre complètement achevée ; il décède le 20 novembre 1917 à Berlin.  Jusqu'au milieu du XXe siècle l'allemand était couramment écrit avec l'alphabet dit de Sütterlin qui diffère beaucoup de l'écriture latine utilisée de nos jours.

Sutterlin 5.jpg

Les Nazis, après avoir propagé cette écriture comme l'écriture "Allemande", la bannirent en 1941 quand ils arrivèrent à la conclusion qu'elle était le produit d'imprimeurs juifs... Son emploi fut également interdit dans la correspondance après la guerre par la censure alliée, qui ne disposait pas suffisamment de personnel capable de lire le "Sütterlin".

Pour en revenir aux plumes, certaines marques allemandes, (F.Soennecken) produisirent des plumes particulièrement conçues pour cette écriture appelées « Sütterlin feder » avec lesquelles les élèves des écoles allemandes apprenaient à écrire.

Sutterlin 6.jpg

Sutterlin 7.jpg

Sutterlin 8.jpg

 Sutterlin 9.jpg

De nos jours encore, en Allemagne, on peut trouver quantité de vieux documents écrits en Sütterlin, dans les archives, dans les vieilles maisons et sur les marchés au puces.  Ils sont très difficiles à comprendre car peu de gens ont continué, même par passion, à apprendre cette méthode de calligraphie ; à présent, en Allemagne, il existe des associations qui mettent tout en oeuvre afin de ne pas perdre une tradition qui, bien qu'éphémère, a caractérisé l’écriture Allemande de l’entre-deux guerres.

Ci dessous la photo d'un magasin actuel ... Vraisemblablement la propriété d'un nostalgique...

 

Sutterlin 10.jpg

 Si vous avez eu la patience de me lire jusqu’ici, voici la plume de la devinette :

Il s’agit d’une D. Leonardt & C° avec une gravure en Sütterlin, qu'un érudit allemand d'anciennes calligraphies m'a interprété.

Sutterlin 11 bis.jpg

 Quant à l’interprétation du personnage Dr. Stephan, ce n’est pas facile… La plume a un ajour en S, donc S=Sutterlin ou S=Stephan. Elle est gravée « feder » donc vraisemblablement manufacturée pour le marché allemand. Le seul personnage que j’ai trouvé, à qui cette plume rend peut-être hommage est un certain István Bárczy appelé communément  Dr. Stephan.

Sutterlin 12.jpg

 

Né le 3 octobre 1866 et décédé le 1 juin 1943, c'était un politicien et juriste hongrois  qui fit office de Garde des Sceaux entre 1919 et 1920.  Il fut aussi le Maire de Budapest entre 1906 et 1918 et plus tard représentant du gouvernement hongrois dans la capitale jusqu'à 1945.  Il fut membre de la « Diet of Hungary» de 1920 à 1931, et  actif défenseur des droits de la femme.


Rodolfo.

Communication de Rodolfo Peirano (Adh CCOE n° 408)

 

05:25 Écrit par ra51 - | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.