27/02/2013

* Appel à l'aide ...

Bonjour à tous les collègues et amis du CCOE  (et aux autres).

Suite à l’exposition lors des journées du Patrimoine en septembre dernier, 2 propositions me sont parvenues et j’aurais besoin de la générosité des membres du Club si cela est possible et aussi de vous demander  de relayer mon message : je vais exposer de nouveau ma modeste collection d’objets d'écriture, de plumes et de documents (fournis grâce à Paul Thibault) à la médiathèque de la ville d’Hermanville sur Mer et animer plusieurs ateliers d’écriture dans des classes de CM1 et CM2 de mi-mars à mi- avril prochain.  Hermanville1540.jpgEn outre, on me propose d’organiser un travail d’écriture de lettres à la plume (sur papiers scellés à la cire…) , avec des ateliers dans 10 à 20 classes à la rentrée prochaine, afin d’exposer ce travail lors des journées anniversaires du Club de Philathélie de Ouistreham en octobre prochain.

Mais je n’ai que peu de matériel…

Qui aurait, en ''trop plein'' de collection, quelques plumes sergent-major, Henry ou autres basiques à m’envoyer, des portes-plumes ou des idées pour en acquérir au meilleur prix ? Quelle encre acheter et où, pour faire travailler 20 enfants en même temps ?

 Me voilà donc repartie dans le partage enthousiaste de cette passion de la plume et je vous en raconterai l’évolution.  Mais toute aide à ces projets sera la bienvenue ! Merci d’avance.

Bien sincèrement,

Marie-Christine Leroux

13 rue du Caprice, 14880 Colleville-Montgomery

(Adh CCOE n° 719)    mc.leroux3@orange.fr


26/02/2013

* Les experts du laiton ... à bicyclette.

Voici une superbe boîte en laiton à glissière supérieure de Leonardt qui ne semble pas encore avoir été publiée. Ses dimensions : 62,8 x 46,5 x 23,7 mm. La demoiselle sur la bicyclette est anonyme.

Leonardt laiton bicycle 1.jpg

Leonardt laiton bicycle 2.jpg

Leonardt laiton bicycle 3.jpg

Quelqu'un peut-il fournir une photo de la plume n° 9380 référencée sur la boîte ?

Nicole.

Communication de Nicole VANDEWINCKEL (Adh CCOE n° 730)

08:34 Écrit par ra51 - dans Boîtes laiton | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

24/02/2013

* Plumes ''Affiche'' ...

De nombreux fabricants ont proposé dans leurs catalogues les  “Poster Pen” ou plumes ''Affiche'' bien connues, utilisées jadis pour le lettrage de grande dimension.

Voici une série de plumes allemandes particulières de marque « GLADIO » avec leur embout d'origine. Elle sont agrémentées d'une jolie estampe en forme de tête de guerrier grec avec son casque décoré d’une couronne de lauriers.

(cliquez sur les images pour agrandir)

GLADIO (1).jpg

GLADIO (2).jpg

Rodolfo.

Communication de Rodolfo PEIRANO (Adh CCOE n° 408)

23/02/2013

* Taille-craie parisien, suite ...(2)

Peut-être ce taille-craie parisien servait-il aux tailleurs comme l'indique Pierre Bertin. Il est cependant aussi présenté dans le livre "Objets d'écriture" de E. Le Collen, p 86 et 87, éd. Flammarion, comme un taille-craie scolaire (photo ci-dessous, coin supérieur droit).

(cliquez sur les images pour agrandir)

craies carrées 2.jpg

Il est vrai que les craies utilisées à l'école au début du siècle dernier étaient parfois assez rustiques ; voir à ce sujet celles à section carrée qui figurent dans "Vive la récré", de F. Bertin et P. Courault, p 58, éd. Ouest-France :

Caries carrées.jpg

Voici un autre modèle de taille-craie ; il dispose d'un tiroir pour récupérer la poudre de craie.

Taille craie 4.jpg

Je suppose que ces objets étaient en fait utilisés par quiconque avait besoin de craies taillées dans son métier.

Jérôme.

Communication de Jérôme DUFOUR (Adh CCOE n° 607)

 

06:17 Écrit par ra51 - dans Objets dérivés | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

22/02/2013

* Taille-craie parisien, suite ...

Selon divers avis et renseignements obtenus auprès de collègues et amis, il semblerait que ce taille-craie soit destiné non pas à la taille des craies de tableau noir, mais bien un accessoire de tailleur (de vêtements).  La quête d'objets d'écriture réserve parfois des surprises ...

taille craie 3.jpg

Pierre.

Communication de Pierre BERTIN (Adh CCOE n° 553)

07:53 Écrit par ra51 - dans Objets dérivés | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

21/02/2013

* Ludwig Sütterlin et son écriture...

Bravo David. La réponse à la devinette est bien " Dr. Stephan ". Mais commençons par le début...

C'est le 23 Juillet 1865, à Lahr, en Allemagne, dans l'arrondissement d'Ortenau du Pays de Bade, (Bade-Wurtemberg), que naquit un certain Ludwig Sütterlin.

Sutterlin 1.jpg

Dès l'enfance il fit preuve d'une grande habileté pour le dessin et la peinture, et après avoir été élève du botaniste Max Koch et du peintre Emil Döpler, il se dirigea vers le  graphisme publicitaire.  Les années les plus remarquables de sa vie commencèrent quand il déménagea à Berlin et entama sa carrière de graphiste, gagnant la gloire pour une affiche "Hammerplakat" présentée à l'Exposition industrielle de Berlin, en 1896.

Sutterlin 2.jpg

Plus tard, Sütterlin travailla comme enseignant au "Musée royal des Arts Décoratifs" à Berlin, et ensuite aux "écoles publiques unies pour les arts libres et appliqués", où il dispensait des cours dans les disciplines artistiques.  En 1911, il fut chargé par le Ministère Royal Prusse de la Culture de créer des cours pour enfants d'âge préscolaire et scolaire.  À l'époque, le style d'écriture était basé sur la pression en alternance, tâche difficile pour les élèves des écoles primaires lors des exercices d'écriture. L’écriture à la main, la cursive latine à la plume était très décorative, mais en effet techniquement difficile à réaliser par les enfants des premières classes d’école.  Au cours de cette même année donc, le ministère de la culture de Prusse demanda à Sutterlin de créer une nouvelle méthode pour l’enseignement de l’écriture.  Sütterlin développa ainsi une nouvelle graphie dérivée du Fraktur et du Textura qui étaient utilisés en Allemagne au XV° Siècle.  Cette méthodologie était basée sur l'uniformité de la largeur de ligne, et toutes les lettres étaient verticales et géométriquement droites ou circulaires.

Sutterlin 3.jpg

Sutterlin 4.jpg

La  ''Sütterlinschrift''  fut adoptée et utilisée dès 1913 par la Prusse puis par de nombreux ''Länder'' allemands (ldenburg, Thuringe, la Hesse et Bade et Dantzig). L'écriture Sutterlin est donc une écriture cursive manuscrite (en apparence un peu enfantine), héritage de l’ancienne écriture gothique.  Après ses débuts, elle s'est répandue en Allemagne dans les années 1920 et y fut utilisée couramment jusqu'en 1941. Malheureusement Ludwig Sutterlin n'eut pas la possibilité de voir son oeuvre complètement achevée ; il décède le 20 novembre 1917 à Berlin.  Jusqu'au milieu du XXe siècle l'allemand était couramment écrit avec l'alphabet dit de Sütterlin qui diffère beaucoup de l'écriture latine utilisée de nos jours.

Sutterlin 5.jpg

Les Nazis, après avoir propagé cette écriture comme l'écriture "Allemande", la bannirent en 1941 quand ils arrivèrent à la conclusion qu'elle était le produit d'imprimeurs juifs... Son emploi fut également interdit dans la correspondance après la guerre par la censure alliée, qui ne disposait pas suffisamment de personnel capable de lire le "Sütterlin".

Pour en revenir aux plumes, certaines marques allemandes, (F.Soennecken) produisirent des plumes particulièrement conçues pour cette écriture appelées « Sütterlin feder » avec lesquelles les élèves des écoles allemandes apprenaient à écrire.

Sutterlin 6.jpg

Sutterlin 7.jpg

Sutterlin 8.jpg

 Sutterlin 9.jpg

De nos jours encore, en Allemagne, on peut trouver quantité de vieux documents écrits en Sütterlin, dans les archives, dans les vieilles maisons et sur les marchés au puces.  Ils sont très difficiles à comprendre car peu de gens ont continué, même par passion, à apprendre cette méthode de calligraphie ; à présent, en Allemagne, il existe des associations qui mettent tout en oeuvre afin de ne pas perdre une tradition qui, bien qu'éphémère, a caractérisé l’écriture Allemande de l’entre-deux guerres.

Ci dessous la photo d'un magasin actuel ... Vraisemblablement la propriété d'un nostalgique...

 

Sutterlin 10.jpg

 Si vous avez eu la patience de me lire jusqu’ici, voici la plume de la devinette :

Il s’agit d’une D. Leonardt & C° avec une gravure en Sütterlin, qu'un érudit allemand d'anciennes calligraphies m'a interprété.

Sutterlin 11 bis.jpg

 Quant à l’interprétation du personnage Dr. Stephan, ce n’est pas facile… La plume a un ajour en S, donc S=Sutterlin ou S=Stephan. Elle est gravée « feder » donc vraisemblablement manufacturée pour le marché allemand. Le seul personnage que j’ai trouvé, à qui cette plume rend peut-être hommage est un certain István Bárczy appelé communément  Dr. Stephan.

Sutterlin 12.jpg

 

Né le 3 octobre 1866 et décédé le 1 juin 1943, c'était un politicien et juriste hongrois  qui fit office de Garde des Sceaux entre 1919 et 1920.  Il fut aussi le Maire de Budapest entre 1906 et 1918 et plus tard représentant du gouvernement hongrois dans la capitale jusqu'à 1945.  Il fut membre de la « Diet of Hungary» de 1920 à 1931, et  actif défenseur des droits de la femme.


Rodolfo.

Communication de Rodolfo Peirano (Adh CCOE n° 408)

 

05:25 Écrit par ra51 - | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

20/02/2013

* Ecriture mystérieuse ...suite

 En réponse à Rodolfo, j'ai trois  plumes en collection  qui portent la même signature :

(Diamant daté du 2 décembre 1879)

(Signature DR. STEPHAN) 

D. LEONARDT & Co.'s  № 77 B FEDER


(Diamant daté du 2 décembre 1879)

(Signature DR. STEPHAN) 

D. LEONARDT & Co.'s  № 77 M FEDER


(Diamant daté du 2 décembre 1879)

(Signature DR. STEPHAN) 

D. LEONARDT & Co.'s  № 77 EF FEDER

Ces plumes ont été enrégistrées en 1881, mais je ne sais toujours pas qui était ce Dr. Stephan !

David.

Communication de David BERLIN (Adh CCOE n° 581)

10:51 Écrit par ra51 - dans Plumes remarquables | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

* Taille craie parisien ...

Découvert en brocante ces jours derniers, un taille-craie ... Objet dont j'ignorais l'existence.

Réalisé en fonte, ses dimensions sont L : 11 cm, l : 6,5 cm et H : 5 cm, pour un poids de 1200 gr.

TAille craie.jpg

TAille craie 2.jpg

Pour quelles craies était-il destiné ?

Pierre.

Communication de Pierre BERTIN (Adh CCOE n° 553)

19/02/2013

* Ecriture mystérieuse ...

Il arrive souvent que l'on trouve sur les plumes des gravures en langues étrangères : arabe, grec, lettres orientales, ... que j’essaie toujours de traduire. Ci-dessous la gravure que j’ai trouvée sur une plume. Cette fois j’ai eu du mal à la déchiffrer.  Qui sera le premier à découvrir sa signification ?

écriture misterieuse.jpg

Rodolfo.


05:49 Écrit par ra51 - dans Plumes remarquables | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

16/02/2013

* Tout savoir sur Brandauer ...

Qui était donc ce fabricant de plumes métalliques anglaises au patronyme pourtant bien germanique ?

La fantastique et tragique épopée de C(K)arl Brandauer & C°, n’aura bientôt plus aucun secret pour vous.

Brandauer fil de la plume.jpg

C’est en effet le thème du N° 120 du ‘’Fil de la plume’’ dont la parution est attendue dans les prochains jours. Si l’accent a été mis sur le parcours historique de l’entreprise, vous y découvrirez également les plus belles créations de la manufacture, véritable joyaux des artisans du 19ème  siècle.

Vous n’êtes pas encore membre du CCOE ? C’est l’occasion de combler cette lacune. N’hésitez pas à me contacter pour en savoir plus …

15:35 Écrit par ra51 - dans CCOE news | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

12/02/2013

* Du nouveau sur l'alphabet ...

Valter Mezzalira continue à éplucher les plumes de sa collection estampées d'une lettre ; il nous envoie une bonne vingtaine de plumes non répertoriées gravées d'un "G".

http://lalphabetparlesplumes.skynetblogs.be/archive/2012/...

10:01 Écrit par ra51 - dans Actualité | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

10/02/2013

Mine d'encre (7), suite ... et fin.

Ci joint une photo de distributeur d'aiguilles (livre + pièce de la collection de Anna, mon épouse) confirmant l'avis de Thierry.

Yves

Distributeur d'aiguilles.jpg

Communication de Yves REGNIER (Adh CCOE n° 633)

05:30 Écrit par ra51 - dans Boîtes laiton | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

09/02/2013

* Tubulaire artisanale et anonyme ...

Voici ma dernière trouvaille qui arrive d'Angleterre.   Il s'agit d'une grande plume tubulaire en tôle d'acier bien épaisse, donc une plume à décalquer. Elle a un joli jour et est complètement anonyme.  Mais sa particularité est qu'elle est entièrement gravée à la main avec des petites étoiles et des jolis motifs torsadés ; le tout fait au burin et à la lime.

(cliquez sur l'image pour agrandir)

 Plume à douille (2) (2).jpg

Je me suis interrogé sur l'origine de cette plume, et je crois qu'il peut s'agir d'un travail de maîtrise fait par un ouvrier graveur de manufacture de plumes sur une plume finie, avec ses ajours et sa fente, mais sans l'estampage de la marque et du modèle. C'est la première que je vois une telle réalisation qui n'a rien à voir avec les plumes dentelle anglaises faites avec les presses à découper, ni avec les toutes premières plumes en cuivre ou laiton qui étaient entièrement façonnées à la main.

Rodolfo

Communication de Rodolfo Peirano (Adh CCOE n° 408)

07:32 Écrit par ra51 - dans Plumes remarquables | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

08/02/2013

* Mine d'encre (6) suite ...

Ci-dessous, la réponse (traduction) de Rupert Meacher de la "Worshipful Company of Cutlers", interrogé suite à l'article de Jérôme Dufour et de son étui en laiton. 

Voici ce que je peux vous dire à propos des "MORTON". L'activité de coutelier de Joseph et George MORTON est connue depuis 1829. On les retrouve par la suite dans différents endroits de la banlieue de Londres. L'adresse sur "Cheapside" est signalée dès 1850, mais seulement pour George. En 1895, Joseph semble être le seul occupant. Maître de la Compagnie en 1892, il décède en 1899. Le "C" de Morton prête à confusion ; je pense qu'il s'agit de "G" pour George, vu que l'adresse mentionnée sur Cheapside est bien celle de Joseph & George MORTON.  Il existait bien un Charles Morton, mais résidant à Smithfied dans les années 1820's. C'était peut-être le père de Joseph et George. Les MORTON étant couteliers, c'est assez curieux qu'ils aient manufacturé ce genre d'objet, mais il n'y a aucun doute vu l'adresse qui y est gravée. Je crains de ne pouvoir vous informer davantage sur son utilité, mais j'imagine, comme vous le suggérez, qu'il était utilisé pour stocker des mines d'encre de différents calibres. "

Rupert Meacher 

Aucune certitude donc pour l'usage réservé à l'étui présenté par Jérôme. Par contre, pour celui de Perry & C°, http://calamophilie.skynetblogs.be/archive/2013/01/30/min..., l'inscription sur le couvercle mobile est révélatrice.

Perry Solid Ink.jpg


13:46 Écrit par ra51 - dans Boîtes laiton | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

* Les experts du laiton (saison 3, épisode 7)

Un petit coin de ma bibliothèque ...

Thierry.

Laiton 9 dos.jpg

LAiton dos 4 bt.jpg

Communication de Thierry BOURBIE (Adh CCOE n° 223)

11:30 Écrit par ra51 - dans Boîtes laiton | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

06/02/2013

* Mine d'encre (6) ...

Je fais suite à l'article "Mine d'encre 5" du blog et à la photo de Nicole.  Voici deux autres étuis à mine d'encre (?) (j'ignorais en fait à quoi servaient ces objets, je pensais qu'ils contenaient des mines pour porte-mines). Ils ont la particularité de posséder tous les deux 4 compartiments dans lesquels étaient rangées des mines de différents calibres (6 à 9). Un petit bouton se trouve en bas de chacune des faces et permet de faire remonter l'un de ces compartiments.  Il y a beaucoup d'inscriptions sur celui en laiton, sa marque semble être "Morton". Je ne sais pas s'il existe aussi des plumes ou autres objets d'écriture produits par cette marque. 

Jérôme.

(cliquez sur les images pour agrandir)

Porte mines 2.jpg

Porte mines 1.jpg

QUADRUPLE GOLDEN CASKET  PATENTED  C & J. MORTON

CUTLERS  39, CHEAPSIDE

Communication de Jérôme DUFOUR (Adh COE n° 607)

____________________________________

Cutlers.jpgndlr : mines d'encre ou de porte-mine ? Un spécialiste du sujet nous apportera peut-être des éléments de réponse complémentaires.

Il ne semble pas y avoir de plumes gravées au nom de C & J MORTON ; dans son recueil des marques Valerio Pacciola renseigne un MORTON à Birmingham (papeterie Webster & Morton). 

Le fabricant, situé jadis au 39 Cheapside (rue commerçante de la City de Londres) exerce aujourd'hui ses activités pluricentenaires sur Warwick Lane. Le nom de l'entreprise CUTLERS dérive du latin ''cutellarius'', soit coutelier en français. Il est possible que le terme CUTLERS soit repris pour l'activité au sens large, et que le fabricant soit MORTON. J'ai interrogé les responsables du site ci-dessous à ce sujet. On trouvera une abondante documentation en le visitant :

http://www.cutlerslondon.co.uk/aboutus.html 

 Cheapside_and_Bow_Church_engraved_by_W_Albutt_after_T_H_Shepherd_publ_1837_edited.jpg

Vue sur Cheapside en 1837 (source wikipedia)

__________________________

Il me semble que les étuis présentés comme des étuis de mines d’encre (Morton…) sont des étuis à aguilles (avec différentes tailles de 6 à 9). On les faisait monter grâce au système décrit par Jérôme pour ne pas se piquer.

Thierry.

(Communication de Thierry BOURBIE (Adh CCOE n° 223)

17:37 Écrit par ra51 - dans Boîtes laiton | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

05/02/2013

* Papeterie Noguès Frs, Pons ...

Pierre nous fait parvenir la photo d'une boîte de plumes d'un papetier français peu courante. Y a t-il des plumes gravées à ce nom ?

Nogues Freres Pons.jpg

Communication de Pierre BERTIN (Adh CCOE n° 553)

13:18 Écrit par ra51 - dans Boîtes de Plumes | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

04/02/2013

* Petit rappel ...

Oubli, distraction, négligence ?  Il n'entre pas dans les habitudes du blog de vous demander de mettre la main au portefeuille, mais ici, c'est pour la bonne cause.

bank-of-greece-bailout.jpg

L'essor du Club des Collectionneurs d'Objets d'Ecriture, la régularité de ses publications, la réalisation de ses différents objectifs en matière d'édition ainsi que la mise à jour annuelle de la liste des membres dépendent en grande partie de votre contribution financière par le biais des cotisations. 

Le montant de l'adhésion reste inchangé : 50 euros pour la France et 52 euros pour le reste du monde.  Payement par chèque à l'ordre du Club des Collectionneurs d'Objets d'Ecriture, 11 rue du 8 mai 1945, 59496 SALOME FRANCE, ou via PayPal pour les membres hors France à l'adresse mail suivante :

jean-marc.blanchatte@laposte.net

Communication de Jean-Marc Blanchatte, trésorier du CCOE (Adh n° 557)

16:34 Écrit par ra51 - dans Actualité | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

* GESSEMANIF... on en reparle.

Avec les quelques photos qui suivent, j'apporte ma contribution aux différents posts déjà publiés par les collègues sur le sujet.

Patrick

(ndlr : pour retrouver des articles antérieurs, saisir un mot clé -par ex. GESSEMANIF- dans le rectangle supérieur droit sous la mention Rechercher) 

(cliquez pour agrandir les images)

Gesmanif  0.jpg

Gesmanif 1.jpg

Gesmanif 2.jpg

Gesmanif 3.jpg

Gesmanif 4.jpg

Gesmanif 5.jpg

Gesmanif 6.jpg

Gesmanif 7.jpg

Gesmanif 8.jpg

Communication de Patrick LEVOYE (Adh CCOE n° 268)

 

05:33 Écrit par ra51 - dans Plumes remarquables | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

03/02/2013

* MORIN, H. Paris, suite ...(2)

En feuilletant le catalogue on peut trouver quelques renseignements intéressants :

Dans les pages consacrées aux plumes on voit que Morin avait une plume à son nom (la ''Sourire'' de M. Blanchatte), et qu'il commercialisait beaucoup de marques françaises et anglaises : J.B. Mallat, Saglier, J. Alexandre, J. Mitchell, Letailleur, Blanzy etc. Une nouveauté avait été insérée au catalogue à la hâte, en ajoutant une fiche sur la plume américaine à réservoir Yankee. Outre les encres des meilleures marques (Antoin, Gardot, Dagron, etc.) on notera aussi que H. Morin avait sa propre marque d'encre et des gommes à son nom.  Il commercialisait également le fameux encrier « Le Plenum » et le « Cachet Crampon Inviolable » de chez Blanzy.

Ci-dessous quelques pages du catalogue, précédées d'une facture datée du 11 décembre 1889.

Rodolfo.

(cliquez sur les images pour agrandir)

H.Morin (1).jpg

Catalogue H.Morin 1925-26.jpg

Catalogue H.Morin 1925-26 (1).jpg

Catalogue H.Morin 1925-26 (2).jpg

Catalogue H.Morin 1925-26 (3).jpg

Catalogue H.Morin 1925-26 (4).jpg

Catalogue H.Morin 1925-26 (5).jpg

Catalogue H.Morin 1925-26 (6).jpg

Catalogue H.Morin 1925-26 (7).jpg

Catalogue H.Morin 1925-26 (8).jpg

Catalogue H.Morin 1925-26 (10).jpg

Catalogue H.Morin 1925-26 (9).jpg

Catalogue H.Morin 1925-26 (11).jpg

Catalogue H.Morin 1925-26 (12).jpg

Catalogue H.Morin 1925-26 (13).jpg

Catalogue H.Morin 1925-26 (14).jpg

Catalogue H.Morin 1925-26 (15).jpg

Catalogue H.Morin 1925-26 (16).jpg

Catalogue H.Morin 1925-26 (17).jpg

Communication de Rodolfo Peirano (Adh CCOE n° 408)

02/02/2013

* MORIN, H. Paris, suite ...

Si l'utilité et la rapidité d'un blog quant à la diffusion de l'information restaient à prouver, je pense que c'est chose faite. Voici, dans la foulée, d'autres renseignements sur le Sieur Morin :

...

La société Henri MORIN était (avec SECRÉTAN) l'une des principales sociétés françaises fournissant des instruments pour travaux de dessin, de topographie et pour l'artillerie.
Elle avait été créée par Henri MORIN vers 1880 (Ateliers H. MORIN) à qui furent décernées plusieurs distinctions en 1891 et 1896.
Il fut élu membre du comité d'Installation à l'occasion de l'Exposition Universelle de 1900.
A partir de 1905 apparaît M. Georges BOYELLE-MORIN (Ing. Arts & Métiers, promotion 1909 ?, Économie Industrielle, brevet test dureté métaux.  En 1930 : Président de la Ch. Syndic. des constr. d'instr. de précision) comme directeur associé.
Le catalogue de 1930 fait état de M. BOYELLE-MORIN et de M. Paul BEAU (Ing. Ecole Polytechnique, un ouvrage technique sur l'utilisation des planimètres en 1930, successeur de Paul DOUMER en Indochine ?), Ingénieurs-Constructeurs, comme directeurs (ou propriétaires ?) de l'établissement (dépose de brevet en 1944 par la Sté MORIN, BOYELLE et BEAU).

MORIN acheta SECRÉTAN (famille Legros, Sté Les Accessoires Topographiques - LAT, 44 rue Etienne DOLET - 94230 CACHAN). Dépose de brevet en 1964 par MORIN, SECRETAN et Cie).
Elle fusionna avec SERPI (aussi à Cachan), époque à laquelle elle produisit le modèle OPTICOMPAS pour la marine. Elle cessa ses activités en ... (ou : fut reprise par VION - voir boussole ?).
Adresses connues : 3, rue Boursault et 11, rue Dulong à Paris XVIIe.

Ci-dessous quelques pièces du catalogue.

Morin Compas 1.jpg

Morin regle calcul.jpg

Morin Compas 2.jpg

Morin instrument.jpg

Communication de Jean-Pierre BELLOT ( Adh CCOE n° 344)

________________________________

...

 Voici une facture de la maison H. Morin datée du 24 août 1935 ... Je dispose également d'un catalogue de près de 600 pages, dont je ferai sous peu les scans concernant les objets d'écriture.

Rodolfo.

MORIN (2) facture.jpg

Communication de Rodolfo Peirano (Adh CCOE n° 408)

___________________________

...

En réponse à la question de notre ami J.-M. Blanchatte voilà une autre plume H. Morin avec inscription de l'adresse.
Valter

MORIN 11 RUE DULONG PARIS.jpg

Communication de Valter MEZZALIRA (Adh CCOE n° 570)

16:20 Écrit par ra51 - dans Plumes françaises | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

* MORIN, H. Paris ...

Bonjour à toutes et à tous,

Je recherche des informations sur la plume H. MORIN PARIS. Plume de libraire, de papetier ou autre ?

Merci de vos renseignements.

Jean-Marc

Morin Paris.jpg

Communication de Jean-Marc Blanchatte (Adh CCOE n° 557)

______________________________


Bonjour Monsieur Blanchatte,

Henri Morin : il s'agit d'un ingénieur parisien qui a conçu des instruments à destination des écoles et des bureaux d'études, en particulier des boîtes de compas et  bien sûr des plumes, qu'il commandait sous son nom aux grands  fabricants.
La suite éventuelle de cette brève information vous sera communiquée après recherches positives. Voici déjà une photo d'une boîte à son patronyme.

 

Morin bt.jpg

Bien cordialement


Jean-Pierre BELLOT (Adh CCOE n° 344)

* La Phocéenne ...

Bonjour aux collègues et amis du blog.

Qui pourrait m'informer sur le fabricant de cette plume et éventuellement fournir une photo de sa boîte d'origine ?

Phocéenne.jpg

Merci à l'avance.

Patrick.

Communication de Patrick LEVOYE (Adh CCOE n° 268)

* Felix Potin ...

En complément aux différents posts relatifs à Félix Potin, dont http://calamophilie.skynetblogs.be/archive/2012/02/27/fel..., voici une autre boîte et sa plume.

Patrick

Potin boite.jpg

Potin N° 1.jpg

Communication de Patrick LEVOYE (Adh CCOE n° 268)

13:11 Écrit par ra51 - dans Plumes françaises | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

* Hachette & Josiah Mason ...

Suite à mon post sur la boîte en laiton à tiroir de Josiah Mason, http://calamophilie.skynetblogs.be/archive/2013/01/22/les...  j’ai maintenant la certitude que le logo est bien celui de la librairie Hachette. Voici en photo une autre boîte en carton de Josiah Mason, et la couverture d’un catalogue Hachette avec le même logo (la photo du catalogue est de mauvaise qualité, je l’ai trouvée sur ebay)

HACHETTE (1).jpg

HACHETTE (2).jpg

Hachette, à ma connaissance faisait manufacturer ses plumes par la Cie française "Roll’s Pen Company", mais évidemment aussi par Josiah Mason. Je crois que les plumes Hachette J. Mason sont plus anciennes que les Roll’s.

Rodolfo

Communication de Rodolfo Peirano  Adh CCOE n° 408)

___________________

n. d. l. r. : on retrouve un logo identique sur le livre ci-après (édition de 1880).

Hachette 3.jpg


05:27 Écrit par ra51 - dans Boîtes de Plumes | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

01/02/2013

* A vos agendas ...

Dans le cadre de l'exposition "Collections Insolites", Marie Jeanne & Emile Beelen-Swinnen vous invitent au vernissage pour y découvrir un des thèmes de leurs collections : Carnets de Bal et Carnets de Notes.

Expo Wavre.jpg

11:59 Écrit par ra51 - dans Actualité | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

* Curiosité ...

Marie-Jeanne et Emile nous communiquent le scan d'une plume avec un double jour, découverte lors du tri d'une boîte de CROWN PEN.   D'où l'utilité d'inspecter ses boîtes et d'examiner ses plumes une par une, même s'il s'agit de plumes courantes...

superior crown pen ABC 2.jpg

Communication de Marie-Jeanne et Emile Beelen-Swinnen (Adh CCOE n° 702)

07:39 Écrit par ra51 - dans Curiosités | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

* Stella Pen ...

Dans un post récent, Serge nous informait de deux nouvelles plumes belges, non recensées dans l'ouvrage "Mille & une plumes belges".

http://calamophilie.skynetblogs.be/archive/2013/01/04/deu...  Ines nous communique les photos des deux boîtes les concernant.

Stella Pen 0120.jpg

Stella Pen 0516.jpg

Communication d'Ines FONT AMARILLA (Adh CCOE n° 614)

07:31 Écrit par ra51 - dans Plumes belges | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |