10/02/2014

* Plume insolite, autre avis ...

Suite à la dernière communication de Rodolfo sur la plume remarquable de chez Brandauer, j'aimerais donner mon interprétation personnelle sur cette curiosité. Je pense qu'il s'agit tout simplement d'un défaut de fabrication et que l'ouvrier a oublié de faire les quatre fentes manquantes.

C.BRANDAUER & C.BIRMINGHAM.jpg

Certains ''manques'' se retrouvent ainsi sur d'autres plumes comme par exemple la plume dite tête de mort ou masque, où c'est tantôt la bouche qui est manquante, tantôt le nez ou les yeux.

Il n'empêche que cette imperfection de fabrication n'enlève rien à sa beauté ni au travail d'orfèvre dont les artisans de chez Brandauer avaient le secret !

Thierry.

Communication de Thierry Bourbié (Adh CCOE n° 223)

18:18 Écrit par ra51 - dans Plumes remarquables | Lien permanent | Commentaires (3) |  Facebook |

Commentaires

Bonsoir à tous
Sans connaissances approfondies des méthodes de découpes des fentes sur ce genre de plume,je pense qu'il devait être quasiment impossible de faire tenir les onze fentes sur un si petit espace,cela augmentant la fragilité des pointes lors de la découpe ((s'il existe un modèle avec les onze fentes et la pointe intacte,j'en serais des plus heureux de pouvoir l'admirer)
Cause à effets la pointe en a éte diminuée et la plume utilisée pour un présentoir de représentant
Pour rejoindre Thierry cela n'enlève rien au savoir faire de ces maitres d'oeuvre de chez Brandauer
Amicalement
Serge

Écrit par : dirig serge | 10/02/2014

Répondre à ce commentaire

Bonjour a tous,

j’ai regardé attentivement la pointe de la plume avec une loupe très puissante ; la coupe de la pointe est régulière et il n’y a aucune trace de cassure. Même la plume de la photo du musée de Birmingham a une pointe semblable.

A’ propos de la fente, si c'était une faute de l’ouvrier, pourquoi faire seulement une fente, et exactement dans le milieu des ajours ?

S'ils'agissait d'un défaut, c’est étrange qu'une marque comme Brandauer n’ait pas éliminé les plumes avec des défauts, surtout sur ces plumes qui étaient destinées à des grands présentoirs ou pour des expositions.

C’est pourtant vrai ce que dit Serge à propos de la fragilité de la pointe et de la difficulté de faire les 11 fentes en maintenant la pointe intacte, mais peut être que ces plumes étaient fabriquées exprès sans la pointe.

Ce sont évidemment des hypothèses.

Bien amicalement.

Rodolfo

Écrit par : Rodolfo | 11/02/2014

Répondre à ce commentaire

Je m’inscris en faux :
J’ai notamment vu et touché la plume de Philippe Poole qui était bien avec toutes ses fentes.
La pointe par contre n’est pas cassée du tout : elle est large pour permettre d’avoir les 11 fentes.
Et même argument que celui de la plume au double portrait : il n’y avait pas de qualité totale.
Pour aider , il est tout à fait possible que cette plume ait été un rebut, retrouvé par quelqu’un ou gardé par l’ouvrier qui avait fait une erreur.
Bien amicalement.

Thierry

Écrit par : Thierry Bourbié | 11/02/2014

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.