24/02/2015

* La Plume Fée, de Baignol & Farjon ...

Plume Baignol & Farjon  FEE   N° 1131 (magicienne ou le nom d’un navire ?)

(cliquez sur l'image pour agrandir)

 Plume Fée.jpg

La Rochelle    Cathédrale Saint-Louis  

La construction de la cathédrale Saint-Louis a été réalisée après les guerres de religion, les catholiques voulant transformer l'ancienne place forte protestante en diocèse. Conçue par l'architecte Jean Gabriel qui mourut avant que ne soit posée la première pierre en 1742, c'est son fils Jacques-Ange Gabriel qui en suivit les travaux avant sa bénédiction en 1784.

La cathédrale se distingue par les peintures de sa coupole et les ex-voto de la chapelle des marins. Au titre de ces derniers, deux navires et de nombreux tableaux peints et offerts entre les 17ème et 19ème siècle. Il faut également citer un vitrail orné de motifs marins, où est incrusté en médaillon le Christ apaisant la tempête et sur lequel l'on peut lire l'inscription latine "Salvanos, perimus".

Les navires

Parmi les tableaux d'ex-voto offerts, dont certains proviennent de l'église Saint-Jean du Pérot aujourd'hui démolie :

  • "le Saphir de la Rochelle", capitaine Monsieur H.D. Rossal - 1741 - après 136 jours de traversée de Chama à St-Marc - côte de St-Domingue - le bateau est encalminé après plus de 4 mois de navigation ; ce navire négrier transportait des esclaves entre les côtes de Guinée et l'ile de Saint-Domingue,
  • le navire "le bon père" - Capitaine Knell Jeune 1799" dans la tempête, les marins suppliant le Seigneur, les bras levés,
  • "la Fée", commandée par M. Thomas Bertrand - 1748, enfournant dans la mer creusée. Un homme s'adresse à la vierge.

    Plume Fée 2.jpg

    A la lecture de ce document, j’en déduis que « LA FEE » est un tableau représentant un navire en perdition et que la firme Baignol & Farjon  lui a peut-être rendu hommage en attribuant le nom « Fée » à sa plume N° 1131 . Une rue dans un nouveau quartier proche du port de La Rochelle a été baptisée « Fée » pour les mêmes raisons.

Communication de Paul Auguste Thibault (Adh CCOE n° 528)                  

16:40 Écrit par ra51 - dans Plumes françaises | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.