22/01/2014

* Roger's, suite ...

Suite au post de David, j'ai vérifié ma collection ; voici la seule plume de la marque que je possède.

ROGER'S WARRANTED.jpg

Valter.

Communication de Valter Mezzalira (Adh CCOE N° 570)

06:52 Écrit par ra51 - dans Plumes remarquables | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

20/01/2014

* Roger's & Co's - Albata ...

J'ai découvert cette plume peu ordinaire dans une boîte de plumes courantes diverses.

Albata.jpg

Roger's & Co's* Patent * Albata Pen

(L'albata est un ersatz d'argent allemand, alliage composé de nickel, cuivre et zinc).

 

David.

 

Communication de David Berlin (Adh CCOE n° 581)

 

(ndlr : Roger's & Co's : pour ma part, la dénomination Roger's & Co's m'est inconnue ; papetier, détaillant, fabricant ? D'autres plumes à ce nom sont-elles connues ?)

 

10:47 Écrit par ra51 - dans Plumes remarquables | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

18/01/2014

* Plume Sagittaire de Blanzy-Poure ...

Ci-dessous, 2 plumes de formes identiques du fabricant Blanzy-Poure & Cie, portant toutes deux le N° 761.
La plume figurée dans l'ouvrage "Les plumes en ordre de bataille" du CCOE, sous le N° 761, est bien la plume "SAGITTAIRE".

(cliquez sur l'image pour agrandir)

Blanzy-Poure 761.jpg

J'ai donc une autre plume Blanzy-Poure & Cie EXTRA 761, qui n'aurait pas été recensée. (?) Qui pourrait m'en dire plus à son sujet ?

Merci d'avance,

Jean-Marc

Communication de Jean-Marc Blanchatte, trésorier du CCOE.

17/01/2014

* Nouveauté parmi les livres...

Enfin un ouvrage qui retrace l'historique des manufactures de plumes métalliques de Birmingham, de 1822 à 1938.

Birmingham 2.jpg

Birmingham 1.jpg

Publié en langue anglaise, 354 pages, illustrations en noir et blanc. On peut se le procurer directement via le lien

http://www.penroom.co.uk/ , rubrique Shop au prix de £ 20,34 (soit 24,60 €) port et emballage inclus. Payement via PayPal.

14/01/2014

* Je vais avoir 4 ans, tu m'envoies une carte postale ?...

Le 19 janvier prochain, le blog fête ses 4 ans...

En dehors des sacro-saintes cartes de vœux pour Noël et Nouvel An, nos traditions épistolaires ont malheureusement tendance à se perdre. En cause, l’évolution des technologies, internet, les e-mail, SMS et autres moyens de communication aujourd’hui à la portée de tous, les tarifs postaux qui ne cessent d’augmenter, etc. 

Certes, la rapidité et la sécurité (relative) des courriels facilitent nos échanges, nos achats en ligne, mais rien ne remplacera le plaisir de recevoir une jolie carte postale illustrée, de préférence sur un thème qui nous tient à cœur.

Jadis, et les cartophiles le confirmeront, toutes les occasions étaient bonnes pour envoyer qui un souvenir de vacances, qui une carte d’anniversaire, qui pour simplement donner des nouvelles de la famille ou des amis.

Paradoxalement, nous calamophiles, alors que notre passion est concentrée sur les objets d’écriture, à l’exception de quelques uns qui pratiquent la Calligraphie, n’écrivons pratiquement plus.

Dans le but de renouer avec cette tradition, le CCOE vous proposera prochainement, une première série de 5 cartes postales illustrées sur le thème de l’écriture : 2 plumes inconnues de la plupart d’entre nous de chez Hinks Wells (vraisemblablement des prototypes d’exposition), et les 3 modèles de plume Jules Verne, de la Cie Française, sur fond d’affiche originale.

Cette série, dont vous trouverez copie des spécimens ci-dessous, sera proposée au prix de 10 euros, enveloppe vierge comprise.

Carte pour blog HW1.jpg

Carte pour blog HW2.jpg

Carte pour blog JV 1.jpg

Carte pour blog JV 2.jpg

Carte pour blog JV 3.jpg

Vous pouvez, dès à présent réserver vos séries, via ce blog, ceci dans le but de nous permettre d’évaluer les quantités requises en vue de leur impression.

Merci de participer à cette action dont le but est essentiellement d’alimenter notre trésorerie, afin de continuer à vous proposer des revues de qualité, les cotisations annuelles étant loin de couvrir leurs frais d’impression. Plus de détails à ce sujet prochainement.

Robert ALEXIS, Président du CCOE, Blogmaster du Forum

11:28 Écrit par ra51 - dans Actualité, CCOE news | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

13/01/2014

* Nouvelle boîte Laiton de A. HORSTER'S...

En septembre dernier, David et Rodolfo nous présentaient sur ce blog deux boîtes inédites de A. Horster's. En voici une autre, à l'effigie de Richard WAGNER. Y aurait-il une plume (estampée ?) à ce nom ?

Horster Wagner Feder.jpg

Luc.

Communication de Luc Reiniche.

10:51 Écrit par ra51 - dans Boîtes laiton | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

09/01/2014

* Cotisations 2014 au CCOE via Paypal ...

Petit rappel important à nos abonnés hors France qui souhaitent régler leur cotisation via PayPal :

Cochez l'option Envoi d'argent ; le tableau ci-dessous s'affiche à l'écran :

________________________________________________



Conversion en cours...Cliquez sur Continuer pour afficher le montant converti.

_____________________________________________________________

Après avoir complété l'adresse mail du bénéficiaire jean-marc.blanchatte@laposte.net et le montant, 52 euros, un autre tableau s'affiche :

_____________________________________________________________

Pour quel motif envoyez-vous de l'argent ?

Je paie des biens ou des services

€0,00 EUR de frais. C'est gratuit. Le vendeur prend les frais à sa charge. Vous achetez des biens ? Vos transactions éligibles couvertes par la Protection des Achats

Veuillez saisir un montant pour voir les frais.

Calcul des frais en cours...

J'envoie de l'argent à ma famille ou à mes amis

€0,00 EUR de frais si vous utilisez votre solde PayPal et/ou un compte bancaire. (x) EUR de frais si vous payez par carte bancaire

__________________________________________________

Dans le cas présent, vous devez cocher l'option J'envoie de l'argent à ma famille ou à mes amis. Si votre compte PayPal est approvisionné l'opération se fera sans frais ; dans le cas contraire, vous aurez des frais (2,02 euros pour un montant versé de 52 euros).

Quand vous choisissez l'option "Je paie des biens ou des services", les frais sont à charge  du CCOE et le montant net reçu par notre trésorier est de 49,98 euros au lieu de 52.

Merci de votre compréhension et donc de bien vouloir respecter cette procédure lors de vos prochains payements.

Cordialement,

Robert ALEXIS - Président du CCOE


13:40 Écrit par ra51 - dans Actualité, CCOE news | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

03/01/2014

* Microbes ou virus ? ...

Dernièrement, Rodolfo nous présentait ses "petites amies", les plumes microbe, de Blanzy-Poure et J. Mitchell's.

Il semblerait que Hinks Wells ait fait plus fort encore ! (aucun trucage, l'échelle est respectée).

Micro Hinks Wells.jpg

 

Micro Hinks Wells 2.jpg

Communication de Daniel Mine (Vice-Président CCOE)

08:04 Écrit par ra51 - dans Plumes remarquables | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

01/01/2014

* A la recherche du Graal ...

La crise oblige, à défaut du “Graal”, nous nous contenterons du ”faune”, made in England, que Peter m’a fait partager. L’artiste d’Hinks Wells  ayant façonné cette œuvre a privilégié l’estampage complet de la plume en évitant le risque de dénaturer son œuvre par une gravure de texte!

(cliquez sur l'image pour agrandir)

Faune.jpg

La plume (65 mm !) est fendue, l’ajour ne s’imposant peut-être pas, par la barbe du ”faune”! De quoi figurer dans le prochain opus des plumes remarquables du CCOE et  redémarrer 2014, que je vous souhaite riche en trouvailles à partager bien sûr entre amis du blog et du CCOE.

Cordialement, Daniel.

Communication de Daniel Mine (Vice-président du CCOE)

19:06 Écrit par ra51 - dans Plumes remarquables | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

30/12/2013

* Tout le monde peut se tromper ...

 

Ci-joint le scan d’une plume où manifestement le graveur s’est trompé.

(cliquez sur l'image pour agrandir)

Chateaurox.jpg

RAFIN

MOREAU JEUNE

A CHATEAUROX

Mes bons vœux et bonnes fêtes à tous les aficionados de la plume. Bientôt 2014 avec de nouvelles trouvailles! 

Daniel

Communication de Daniel Mine (Vice-Président CCOE)

16:36 Écrit par ra51 - dans Plumes françaises | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

22/12/2013

* Dans l'air du temps ...

Je remercie les fidèles collaborateurs et lecteurs de ce blog, leur souhaite d'excellentes fêtes de fin d'année et un cru 2014 riche en découvertes passionnantes...

Voeux 2014 simple.jpg

Je compte sur vous pour que l'an prochain le Forum prenne son véritable essor grâce à vos contributions et commentaires.

Cordialement,

Robert

Communication de Robert Alexis, Président du CCOE.

07:49 Écrit par ra51 - dans Actualité | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

19/12/2013

* Le tonnelet Bacchus (2)...

Suite au post de Jean-Pierre BELLOT présentant l'étiquette neuve de la boîte en bois Bacchus, voici l'authentique tonnelet correspondant.bacchus.JPG

bacchus (1).JPG

bacchus (2).JPG

bacchus (3).JPG

bacchus (4).JPG

Rodolfo.

Communication de Rodolfo Peirano (Adh CCOE n° 408)

09:51 Écrit par ra51 - dans Boîtes de Plumes | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

18/12/2013

* John - Jean Bookman ...

Voici un joli présentoir dans le style des cartes porcelaine du milieu du 19°. Présentoir anglais, français, belge ?

Il est signé "Lithographes Rigo Frères Paris".

(cliquez sur l'image pour agrandir)

Bookman présentoir.jpg

Qui peut en dire plus à son sujet ?

Daniel.

Communication de Daniel Mine, Adh CCOE n° 582.

07:49 Écrit par ra51 - dans Présentoirs | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

16/12/2013

* La plume Bessemer ...

Découverte au hasard d’un lot de plumes anglaises acquis récemment, voici une plume estampée qui m’était inconnue.

BESSEMER PEN 001 (2).jpg

Elle présente un double intérêt. D’une part, elle est gravée au nom d’un papetier ou détaillant anglais qui ne figure sur aucun répertoire des marques (Pacciolla, Kest, etc.) ; d’autre part, le motif estampé est bien loin des portraits, écussons, blasons, lettres en relief, dont nous avons l’habitude. Rare me semble-t-il qu’une allusion à la machinerie industrielle soit ainsi représentée. D’autres exemples sont-ils connus ?

Convertisseur Bessemer.jpg

Convertisseur Bessemer

Plus de détails sur le convertisseur Bessemer en suivant ce lien  : http://fr.wikipedia.org/wiki/Proc%C3%A9d%C3%A9_Bessemer

Daniel.

Communication de Daniel Mine, Adh CCOE n° 582.

20:49 Écrit par ra51 - dans Plumes remarquables | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

15/12/2013

* Le tonnelet Bacchus ...

Pour compenser la vue de la fausse boîte Bacchus parue sur "ebay", voici la véritable et rare étiquette de cette boîte en bois en forme de tonnelet. Cette iconographie est extraite d'un présentoir "BAC" sur lequel, en complément des plumes, sont  collées différentes étiquettes dans leur intégralité.

(cliquez sur l'image pour agrandir)

Bacchus.jpg

Étiquette de la boîte en bois en forme de tonnelet

de la plume Bacchus - Compagnie Française


Communication de Jean-Pierre BELLOT (Adh CCOE n° 344)

18:30 Écrit par ra51 - dans Plumes françaises | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

12/12/2013

* L'aigle bicéphale ...

Encore un superbe blason estampé signé Carl Kuhn ! A une époque où les couronnes au talon étaient à la mode (voir John Mitchell's, Blanzy-Poure...)

Carl Kuhn Blason.jpg

 

Carl Kuhn Blason 2.jpg

Si la première interprétation de l'aigle bicéphale qui nous vient à l'esprit se tourne vers l'Empire austro-hongrois, son histoire est bien plus complexe. Je vous invite à l'approfondir en suivant ce lien : http://fr.wikipedia.org/wiki/Aigle_%C3%A0_deux_t%C3%AAtes

07:17 Écrit par ra51 - dans Plumes remarquables | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

10/12/2013

* Sous le sapin de Noël ...

... mes petites amies… les plumes "microbe".

Depuis que je collectionne les plumes, je me suis souvent interrogé sur la motivation des fabricants pour la production de plumes géantes. Presque toutes les marques anglaises, françaises et allemandes avaient en catalogue des plumes et leur porteplume de taille exceptionnelle.  La plume seule mesure parfois jusqu'à 12 cm de long. 

micobbe 3.jpg

Pratiquement inutilisables, ces plumes étaient probablement des œuvres de maîtrise pour démontrer le savoir faire des manufactures.

Mais, non content de démontrer leur capacité dans les « Gargantua » les Anglais et les Français ont voulu explorer le monde du minuscule avec ce que j’appelle les « plumes microbe ». Elles aussi étaient inutilisables ou presque, mais ont pour moi un charme irrésistible.

Voilà donc ce que je trouverai sous mon sapin de Noël ! ! !

Microbe 2.jpg

 

Microbe 1.jpg

La série presque complète de chez Blanzy, et les n°3, n°4, et n°5 de William Mitchell, en plusieurs variantes de couleur. A noter le trou au talon de la petite plume galvanisée.

Je profite pour souhaiter un heureux Noël et un excellent début d'année à tous les amis du blog.

Rodolfo.

Communication de Rodolfo Peirano (Adh CCOE n° 408)

 

18:55 Écrit par ra51 - dans Plumes remarquables | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

09/12/2013

* Les belles Américaines ...

Plus proche de la tubulaire que de la plume dentelle, voici une création d'outre atlantique qui n'a pas à rougir devant ses cousines du vieux continent.

(cliquez sur les images pour agrandir)

Todd 1.jpg

Réalisée en or 14 Ct, ca 1870-1880, c'est une création d'Edward Todd, qui n'est autre qu'un des fondateurs des célèbres stylos de la firme Mabie Todd Co (Swan, Le Merle Blanc, etc.)

Todd 3.jpg

Noblesse oblige, elle est montée sur un élégant porteplume en nacre qui la met bien en valeur.

Todd 2.jpg

Noël approche, c'est le moment de vous rappeler au bon souvenir de votre vieil oncle d'Amérique. Sans quoi, il faudra vous rabattre sur "la baie", en espérant qu'une plume similaire refasse un jour son apparition. (Prévoyez quand même un budget de 750 €...)

 

07:30 Écrit par ra51 - dans Plumes remarquables | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

07/12/2013

* Vente d'ouvrages au cours de l'AG du CCOE...

Pas d'idée cadeau pour les fêtes ? 000 couverture recto.jpg

Avis aux collègues qui souhaiteraient se procurer les ouvrages "Mille et une plumes belges" et "L’Épopée de la plume métallique en Belgique" : si l'un ou l'autre de ces ouvrages vous intéressent, ils peuvent être disponibles lors de l'AG du 14 décembre prochain à Paris.

Vous éviterez ainsi des frais de port non négligeables. Couverture Projet 22 avril 2010 bis.jpg

Merci de réserver votre ou vos exemplaires via ce blog, ou à l'une des adresses mails suivantes : dany.mine@skynet.be ; robert.alexis@skynet.be, au plus tard le vendredi 13 décembre.

Prix des ouvrages : 35 euros l'unité. Pour les deux ouvrages : 60 euros. Offre valable uniquement lors de l'Assemblée Générale.

Il reste peu d'exemplaires disponibles. Ne tardez pas à vous les procurer.

17:26 Écrit par ra51 - dans Actualité | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

* L'ancre estampée des plumes LOCATI...

Déjà évoquée dans nos colonnes par Pierre Bertin, Paolo Bovi, Valerio Pacciolla, voici une synthèse de l'étude réalisée par un groupe de collectionneurs italiens  proposant une codification définitive qui devrait faciliter les échanges.

Elle est basée sur quatre critères :

a) anneau d'ancrage, sans ou avec pénétration de la barre de soutien (partielle ou entière);

b) présence ou non d'une barre perpendiculaire à la barre de soutien ;

c) extrémité des pointes : triangulaires ou linéaires ;

d) présence ou non d'un renforcement de la base.

Ci dessous, le texte complet et original de leurs travaux ainsi que les schémas explicatifs.

---------------

Abbiamo ritenuto necessario pensare ad una codifica univoca delle ANCORE che, molto spesso, compaiono sui pennini LOCATI. Abbiamo esaminato con estrema accuratezza tutti i pennini a nostra disposizione. 

Abbiamo tenuto nella corretta considerazione le proposte sullo stesso argomento già elaborate in precedenza da altri calamofili ed a noi note come, per esempio, quella di Pierre Bertin.

 Abbiamo, a nostra volta, elaborato delle proposte individuali che ci hanno portati alle seguenti conclusioni:

  • a) la forza impressa dalla punzonatrice non è sempre uguale e, quindi, il prodotto di tale azione molto spesso presenta caratteristiche differenti. Riteniamo che possa derivare da ciò l’estrema difficoltà che abbiamo  riscontrato nell’attribuire una codifica precisa alle punte dell’ancora: nella stessa scatola i pennini molto marcati sembra che abbiano le punte piene (o solo una delle due) mentre gli altri sembra che le abbiano lineari;

 

  • b) i punzoni non sempre mantengono il medesimo rapporto nelle dimensioni dei vari componenti. Tra pennini  dello stesso tipo, presenti in scatole differenti, ne abbiamo trovati alcuni che presentavano un rapporto tra il diametro della cicala e la lunghezza del fusto molto differente;  

 

  • c)  nonostante sulle scatole dei pennini o all’interno delle stesse sia detto che l’ANCORA è un marchio depositato, su scatole diverse si indicano marchi diversi  (Fig. 1 e Fig. 2). Con queste premesse è difficile pensare che in fabbrica ci fosse una particolare attenzione al marchio;

 

  • d)  coniugando i risultati della nostre verifiche abbiamo cercato di determinare solo le componenti basilari per un’efficace codifica e quindi evitare di aggiungere ulteriori elementi che, alla fine, avrebbero reso ogni pennino LOCATI un esemplare unico.

Codifica

Abbiamo deciso di suddividere il marchio in quattro parti (vedi Fig. 3) e di associare ad esso un codice di quattro cifre.

In questo modo sarà facile ricordare il codice in quanto la posizione della cifra indicherà la zona specifica di riferimento ed il valore della cifra il contenuto della zona stessa.

ancora.jpg

 Fig. 1

ancora 2.jpg

 Fig. 2

ancora 3.jpg

Fig. 3

Utilizzando le sole variabili che abbiamo deciso di prendere in considerazione, risulta che:

  • a) il primo numero, quello che fa riferimento alla “cicala”, assume i valori:

0         nel caso di CICALA NON PENETRATA

1         nel caso di CICALA PENETRATA PARZIALMENTE

2         nel caso di CICALA PENETRATA COMPLETAMENTE

 

  • b) il secondo numero, quello che fa riferimento al “ceppo”, assume i valori:

0         nel caso di CEPPO ASSENTE

1         nel caso di CEPPO PRESENTE

 

  • c) il terzo numero, quello che fa riferimento alle “punte”, assume i valori:

0       nel caso di PUNTE LINEARI

1   nel caso di PUNTE TRIANGOLARI

 

  • d) il quarto numero, quello che fa riferimento al “rinforzo”, assume i valori:

 0       nel caso di RINFORZO ASSENTE

 1       nel caso di RINFORZO PRESENTE.

Abbiamo concluso che questo sistema di codifica sia facile da ricordare e consenta qualsiasi ampliamento sia in termini di aggiunta di elementi tipizzanti (sarebbe sufficiente aggiungere una cifra) che di variazioni nella tipologia già individuata (sarebbe sufficiente aggiungere dei valori).


Esempi di codifica

ancora 4 a.jpg

ancora 4.jpg

Pensiamo che la semplicità del sistema da noi già adottato sia inconfutabile e ci aiuterà negli scambi. 

Suggeriamo, anche se non lo riteniamo indispensabile, di far precedere il codice da una “A” per precisare che lo stesso fa riferimento all’ancora.

Cordialmente

 Paolo Bovi     Stefano Mariotti    

Valerio Pacciolla     Pierluigi Peressini

 

07:21 Écrit par ra51 - dans Plumes italiennes | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

02/12/2013

* Co-voiturage Macon-Paris AG CCOE 14 décembre ...

Bonjour,

Je recherche des personnes souhaitant partager une voiture pour se rendre à l'assemblée générale du CCOE le Samedi 14/12 au départ de Macon -autoroute A6-, aller-retour dans la journée, afin de rendre le trajet un peu moins monotone et parler de notre passion commune.

covoiturage.jpg

Possibilité de se retrouver à une sortie d'autoroute ou à la gare.

Merci d'avance

Thomas Boisset (Adh CCOE n° 732)

samouride@yahoo.fr

07:13 Écrit par ra51 - dans Actualité, CCOE news | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

29/11/2013

Arnaques sur ebay: trop c'est trop !

Cette fois je ne vais pas mâcher mes mots et dénoncer par des sous-entendus. Trois collègues au moins sur à peine un an ont été abusés par des boîtes de plumes remarquables, présentées comme de réelles opportunités. Chaque fois, le vendeur, dès qu'il est démasqué, clame haut et fort son innocence, prétextant revendre à la pièce un lot acheté de bonne foi, se défend de sa méconnaissance dans le domaine, mais rembourse dès qu'il y a réclamation. Il en profite pour changer de pseudo dans la foulée, et continue ainsi ses opérations juteuses, en gardant auprès d'ebay 100 % d'évaluations positives.

Voici ses coordonnées :  Etienne Baillis et sa compagne Madame Janine Legendre,  3, Allée des Rosiers, 91700 Villiers sur Orge, tél 01 60 16 20 26 (e-mail oxerda66@laposte.net). Pseudos connus : goy633 et 53progres à l'heure actuelle.Jean Bart Boîte.jpg

Sa dernière arnaque en date n'est autre que la boîte Jean Bart, publiée sur ce blog, pour laquelle nous avons demandé à l'acheteur une copie de bonne qualité, démasquant ainsi la fraude.

Je vous invite aussi à relire un post publié le 23 décembre 2012, concernant le même faussaire : http://calamophilie.skynetblogs.be/archive/2012/12/23/arn...

Concernant la boîte ''Plumes La Patriote'', le vendeur avait justifié la rareté de l'objet en ces termes : « Boîte fabriquée en 100 exemplaires au profit des soldats 14/18 », avant d'accepter le retour de la boîte litigieuse et son remboursement. 

Vérifiez scrupuleusement vos dernières acquisitions, et n'hésitez surtout pas à avertir ebayPatriote.jpg en cas de litige. Un arrangement à l'amiable avec le faussaire lui permettra de continuer à agir en toute impunité.

Combien d'entre nous ont-ils déjà été "pigeonnés" sans l'avoir signalé, sans avoir osé avouer s'être fait arnaquer, ou simplement sans l'avoir remarqué ?

Robert.

Communication de Robert Alexis, blogmaster (Adh CCOE n° 675)


13:40 Écrit par ra51 - dans Actualité, Réflexions | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

28/11/2013

* Jean Bart ...

Cette boîte avec le portrait à l’américaine de Jean Bart a été vendue sur ebay. Jean Bart Boîte.jpg

L’heureux acquéreur pourrait-il nous communiquer une bonne reproduction de l’iconographie de cette illustration ?

Personnellement, je suppose qu’il s’agit d’un emboîtage de « Sanard et Derangeon » pour la plume estampée à l’effigie de Jean-Bart en pied.

Jean Bart plume 1.jpg

Jean Bart plume 2.jpg

Jean-Pierre.

Communication de Jean-Pierre Bellot, Président du CCOE.

27/11/2013

* Plume du Petit Journal... (3)

En complément aux trois plumes présentées sur le sujet, voici deux autres modèles.

(cliquez sur les images pour agrandir)

Petit journal !.jpg

Petit journal 7.jpg

Luc

Communication de Luc REINICHE.

20:23 Écrit par ra51 - dans Plumes françaises | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

* Plume du Petit Journal (2)...

Parallèlement au Petit Journal, le Journal Illustré faisait également partie du quotidien des Français, dans la seconde moitié du 19ème.

Dans le n° 271 d'avril 1869, j'ai trouvé un article intéressant concernant la "Plume du Petit Journal". S'il ne nous apprend rien de neuf en ce qui concerne les plumes cémentées, il a au moins le mérite de nous autoriser à mettre une date sur cette plume intéressante - début 1869 - , de confirmer qu'il s'agit bien d'une conception "Alexandre", manufacturée à Birmingham, et qu'elle est ''de quatre degrés de grosseur et de force"...(EF, F, M et B).

(cliquez sur les images pour agrandir)

Le Petit Journal plume.jpg

Alexandre Petit Journal EF.jpg

Alexandre Petit Journal B.jpg

Petit Journal 1.jpg

Petit Journal 2.jpg

Petit JOurnal 3.jpg

Petit JOurnal 4.jpg

Petit Journal 5.jpg

Petit Journal 6.jpg

07:59 Écrit par ra51 - dans Plumes françaises | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

* Plume du Petit Journal... (1)

Le Petit Journal était un quotidien parisien, fondé par Moïse Polydore Millaud, qui a paru de 1863 à 1944. A la veille de la guerre de 1914-18, c'était l'un des quatre plus grands quotidiens français d’avant-guerre, avec Le Petit Parisien, Le Matin, et Le Journal. Il tirait à un million d'exemplaires en 1890, en pleine crise boulangiste.

 

Les origines

Le fondateur du titre est Moïse Millaud. Issu d'une famille juive de Bordeaux, il a débuté dans les affaires et les affaires de presse dès la monarchie de Juillet avec des publications financières ou judiciaires. En 1856, il rachète La Presse de Girardin mais son échec lui fait comprendre que cette formule, nouvelle vingt ans plus tôt, est maintenant dépassée.

Il en confie la direction gérance à son neveu Alphonse (11 juin 1829 Mouriès), fils de son frère Joseph.


Les particularités

Le Petit Journal attire de nombreux lecteurs car : il est bon marché (5 centimes au lieu de 15 centimes pour les journaux ordinaires), il a format commode (43 X 30 cm), il est accessible à tous (pas d'abonnement) il propose un contenu distrayant (fait divers, feuilleton, horoscope et chronique), journal sans politique, il est dispensé du timbre.

« Le pas du commandité », Georges Clemenceau attaqué par Le Petit Journal (éd. du 19 août 1893) lors de la campagne électorale d'août 1893. En premier plan, Cornélius Herz, l'affairiste du scandale de Panama, avec un « nez sémitique ».

Ce qui augmente les ventes, c'est lorsque que le Petit Journal publie des faits divers extraordinaires. C'est notamment le cas avec l'affaire Troppmann. Septembre 1869. Tout Paris se presse à Pantin, où l'on vient de découvrir sept cadavres appartenant à une même famille. Autour de la fosse, on a monté une fête foraine. Devant l'émotion suscitée par cette tuerie, Alphonse Millaud, patron du Petit Journal, décide de couvrir abondamment le fait divers. Immédiatement, le pays tout entier se passionne pour l'histoire de cette famille odieusement massacrée. La police arrête un certain Jean-Baptiste Troppmann alors qu'il tentait d'embarquer pour les Amériques. Il a sur lui les papiers et les bijoux de l'infortunée famille. Pour Millaud, l'affaire Troppmann se révèle une mine d'or. Le tirage du Petit Journal passe de 200 000 exemplaires par jour à 300 000, puis à 500 000. Cette exploitation des faits divers devient alors la stratégie éditoriale du journal sur laquelle beaucoup d'historiens ont porté un jugement sévère.

Dès 1884, paraît hebdomadairement le Supplément illustré, dont le tirage atteint 1 million d'exemplaires en 1895. L'illustration couleur fut une innovation du Petit Journal.

Le Petit Journal devient en 1936 l'organe du Parti social français (P.S.F.) dont la devise, "Travail - Famille - Patrie" (reprise par la suite, en 1940, par l'Etat français) figure sous le titre du quotidien.

Collaborèrent au Petit Journal Albert Londres, René Hachette, Raymond Patenôtre, Saint-Paulien, Paul-Émile Victor, Daniel-Rops, Roger Vercel ou encore Maxence Van der Meersch.

L'ascension

Le premier numéro sort le 1er février 1863, et dès octobre, dépasse avec 83 000 exemplaires, le plus fort tirage des journaux sérieux comme Le Siècle qui publie 50 000 copies. Deux ans plus tard, à lui tout seul, le tirage du Petit Journal avec 259 000 exemplaires est supérieur à l'ensemble de la presse parisienne. En 1870, il atteint 340 000 exemplaires, soit le double du tirage de la presse parisienne. Ses progrès avaient aussi été rendus possibles grâce aux presses rotatives que Hippolyte Marinoni (1823-1904) mit au point pour lui dès 1867. En 1882, Marinoni prend le contrôle du journal, succédant à Girardin. Malgré quelques crises - Émile de Girardin en prit le contrôle en 1873 avec Gibiat, Jenty et Marinoni -, son audience ne cessa d'augmenter et aucun de ses concurrents ne put mettre sa suprématie en cause ; son tirage atteignit 500 000 exemplaires en 1878, 1 million en 1890.

Le Petit Journal est alors l'un des trois principaux journaux français. Ce journal de presse populaire expédie 80 % de son tirage en province.


La déchéance

Après 1900, les tirages commencèrent à stagner puis à décroître : Le Petit Parisien, mieux géré et qui évita de prendre parti dans l'affaire Dreyfus, devint le plus grand journal français.

 Ernest Judet (1851-1943) plaça Le Petit Journal dans le parti antidreyfusard et le rallia à la cause nationaliste.

Le Petit Journal ne tirait plus qu'à 850 000 exemplaires en 1914, et qu'à 400 000 en 1919.

Malgré les commandites successives de Loucheur, puis de Patenôtre, le déclin s'accentua dans l'entre-deux-guerres. En 1937, il ne tirait plus qu'à 150 000 exemplaires, quand il devint l'organe du Parti social français du colonel de La Rocque, mais son audience ne s'en trouva pas améliorée.

Replié à Clermont-Ferrand en juin 1940, le Petit Journal y vécut, médiocrement, jusqu'en 1944 où il disparaît complètement ; durant cette période, il reçut chaque mois une subvention du gouvernement de Vichy ; son conseil d'administration était alors présidé par le colonel de La Rocque.

 (Source partim Wikipedia)

(ndlr : j'ai retrouvé dans mes archives cet article, dont je ne connais pas l'auteur ; il ne semble pas avoir été publié sur le blog. S'il se reconnait, je ne manquerai pas de lui rendre sa paternité).

07:24 Écrit par ra51 - dans Plumes françaises | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

25/11/2013

Rocollection 2013 ...

Ce dimanche 24 novembre, le CCOE était représenté à la quatrième édition du salon ROCOLLECTION, au coeur de Paris, par Claude UNGAR, vice-président, et son épouse.  Ce salon, réservé principalement aux amateurs de montres, couteaux, briquets et objets d'écriture (principalement stylos) élargit chaque année son audience. Plus de 500 visiteurs, amateurs et professionnels s'y étaient donné rendez-vous.

ROCOllection 1.jpg

ROCOllection 2.jpg

Présence remarquée de quelques membres du Club : Jean Picardeau, Gilles Dongevin, Daniel Kerschenbaum, M Baudrillard de Caen, Thierry Bourbié, Philippe Schilowitz.

Communication de Claude Ungar (ADh CCOE N° 158)

16:06 Écrit par ra51 - dans Actualité, CCOE news | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

24/11/2013

* Boronia et son clone ...

Les estampes fleuries ne manquent pas sur nos plumes préférées. Roses et chardons offrent des bouquets variés parmi une large gamme de fabricants et détaillants qui  ont cultivé le motif. Je pensais que la  "BORONIA" de Myers, avec son estampe bien typée était la seule du genre.

Et bien non. Pour preuve, la DROWLEY LIMITED ci-dessous.

(cliquez sur les images pour agrandir)

 

Boronia drowney 001 (2).jpg

Boronia Myers.jpg

Existe-t-il d'autres "marques" au même estampage ? Si vous en connaissez, merci de nous en faire part.

Daniel.

Communication de Daniel Mine (Adh CCOE N° 582)

-----------------------

Plusieurs modèles de cette plume estampée "Boronia" existent : les plus anciens sont argentés sur une sous-couche de cuivre,  la version  cuivrée n'est à mon avis que le résultat d'un passage au "Miror" du modèle précité. Economie oblige pour les modèles qui ont suivi, le chromage a remplacé l'argenture  avant de disparaître laissant l'acier nu.

(Remarque de Jean-Pierre Bellot, Président CCOE)

09:33 Écrit par ra51 - dans Plumes remarquables | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

23/11/2013

* Quo vadis ? à Jérusalem...

Bonjour Serge,

Je n'ai pas trouvé d'informations sur la plume "QUO VADIS", désolé. Par contre, voici une variante :

BF 231M.jpg

Daniel.

Communication de Daniel Mine (Adh CCOE N° 582)

 

02:19 Écrit par ra51 - dans Plumes françaises | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

22/11/2013

* Griffe pour portée musicale...

Déjà évoquées sur le blog, les plumes destinées au tracé des portées musicales, amovibles ou d'une seule pièce :

 http://calamophilie.skynetblogs.be/apps/search/?s=Plumes+...

En voici une neuve, dans sa boîte d'origine.

(cliquez sur les images pour agrandir)

Griffe rouge.jpg

Daniel.

Communication de Daniel Mine (Adh CCOE N° 582)

_____________________

(ndlr : autre modèle de la même maison, mais avec quelques kilomètres de portée à son actif ...)

Griffe noire.jpg

17:21 Écrit par ra51 - dans Plumes remarquables | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |